Les années passent et ne sont jamais les mêmes. C’est en me remémorant cet adage usé sur la route de l’hippodrome du Dorat, que je décide de rejoindre le club régional des grincheux qui ne supportent plus l’été. (Years go by and are never the same. I am remembering this old saying while driving to Le Dorat’s Hippodrome and I decide to join the club of grumpy people who cannot stand summer.)

 

 Je me demande comment font les animaux pour survivre à cette chaleur dans les champs. On attend l’été toute l’année, mais là… la lourdeur de l’air oblige à de fréquents retours à des moments claustrophobes de paresse au frais. Nous ne sommes pas dans le Sud ici, et ce défilé de paysages jaunis, vieillis prématurément, de soirées étouffantes dans l’attente d’orages qui ne viennent quasiment plus : ras-le-bol ! Il n’est pas glorieux mon début de roseraie qui n’est plus qu’un amas de tiges où poussent une ou deux survivantes. Il va falloir se renseigner sur des rosiers capables de supporter des températures méditerranéennes. Où sont les beautés du début de l’été de ces photos ?

I wonder how animals can put up with the heat in the fields. We expect summer all year, but now… the air is so heavy we have to go back to claustrophobic lazy moments indoors for coolness. We are not accustomed to this as people living in the south of France. I am sick and tired of watching burnt, yellow, prematurely aged lanscapes and to spend evenings waiting for refreshing thunderstorms that seldom come. My young rose garden looks like a bunch of vegetating stems on which a couple of surviving roses appear from time to time. I need to inquire about rose trees that can adapt to a Mediterranean climate. Where are the beginning of the summer beauties of these pictures?

Fétiche de l’année, hommage à la rose André Le Nôtre (Meilland) qui exhale un parfum aussi doux que ses teintes pâles au milieu de cette fournaise. J’en suis à éprouver une joie vicieuse certains petits matins brumeux, l’automne désormais si proche va chasser enfin cette repoussante sécheresse et ramener mes pâturages verdoyants si plein de vie.

A tribute to my fetish cabbage rose this year, André Le Nôtre (Meillant Ed.), which fragrance is as powerfully soft as its pale hue!  I feel a vicious kind of joy on misty mornings, since it means Autumn is close enough now to chase this tiresome drought and bring back to life my green pastures.

J‘ai enfin utilisé ce joli moule à kouglof qui servait jusqu’à présent de décoration dans la cuisine. Il était tellement mignon ce flan à la rose, tellement parfait,  tellement sensuel à côté des roses romantiques ! Sa vie fut joyeusement éphémère, encore plus que celle de ces roses pâles que j’affectionne et qui ne tiennent qu’une journée en bouquet. Ce flan acidulé aux composants bio revendique l’exotisme des saveurs de Pondichery. Il fut plus efficace qu’une glace.

 I have eventually used this beautiful kouglof copper moule, which has been for too long only an ornament in the kitchen. The rose flavoured pudding was so sleek, so sensuous next to romantic roses. Its life was very short, even more than the life of pale roses I am so fond of, which only last for one day in a vase. This bio slightly acid jelly had an exotic Pondichery appeal. It was more efficient than ice cream. 

  • 1/2 litre de lait d’amandes/1/2 liter of almond milk
  • 1 sachet d’agar agar/1 bag of agar agar
  • 1 cuillerée à soupe de poudre de curcuma/1 spoonful of curcuma powder
  • 1 cuillerée à soupe de sirop de rose/1 spoonful of rose sirup

Mélanger l’agar agar dans un peu de lait d’amande froid, le mélanger au reste du lait avec les autres ingrédients. Fouetter, faire bouillir, laisser cuire 2 mn, faire refroidir dans le moule et prendre au réfrigérateur pendant 3 heures minimum.

Mix agar agar in a cup of cold almond milk and pour into the rest of the milk with the other ingredients. Whisk and let it boil for 2 minutes, pour into the pan and put in the fridge when cold for 3 hours.

6 replies on “En ATTENDANT… l’automne (LOOKING FORWARD to… Autumn)

  1. En même temps votre désamour de l’été est l’occasion d’un billet très drôle et joliment rendu, merci Colette ! 🙂 J’espère que le bon rafraîchissement de l’orage espéré est enfin venu !

    1. Ouiiii, il pleut sans discontinuer depuis DEUX jours, il y a une grisaille de guerre à l’intérieur, génial, je ressors les plaids et les bougies. Plein de petits bonheurs ! Je vais essayer vos tuiles ce week-end.

      Pauvre misérable été qui a voulu frimer dans tous ses excès. J’espère qu’il fera mieux l’année prochaine. En Limousin, on dit que l’automne arrive après le quinze août, commence alors une saison superbe, YESSSSSSSSSSSS.
      Très bon week-end !

  2. C’est terrible cette sécheresse qui perdure sur la France… une catastrophe!
    Toute la nature en souffre terriblement… humains, animaux, plantes…
    Je te souhaite du courage en ces temps difficiles… la douce fraîcheur de l’automne s’en revient…
    Bises♥♥♥

  3. pauvres petits chats écroulés par la chaleur
    je fais quelques photos minables
    des arbres ont déjà pris leurs couleurs d’automne
    ma mare est presque à sec
    ha! malheur pour les pauvres roses , quelques blanches et des jaunes se redressent vaille que vaille
    dit , peux -tu me dire comment on fait pour mettre un théme sur la photo en y allant avec la souris
    ex: sur tes roses roses on voit le nom ( Lenôtre )
    restons bien au frais dans nos vieilles demeures
    à bientôt bisous

    1. Oui, stop à cette calamité ! En bas de mon village, les seuls jardins potables sont les vergers avec pas mal d’arbres, l’herbe est restée toute verte à l’ombre. Jalousie ! Mais en haut, plus au vent, c’est la pampa argentine, ce qui n’est pas mon truc.

      Sous WordPress, il y a deux manières :

      1) c’est le titre de la photo renseigné lorsque je l’ajoute dans le système qui apparaît en passant dessus ou

      2) quand je choisis le mode d’affichage des posts en gallery, ça met une légende en bas de la photo qui n’apparaît aussi que lorsqu’on passe la souris.

      Sous ton application, regarde si tu as une option soit dans les paramètres généraux, soit dans le mode d’affichage de tes articles (image, video, gallery…) pour faire apparaître le titre de tes photos à chaque surlignage.

      J’espère que ça va t’aider
      Bisous

Commentaires (Comments)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s