Cet article est mis à jour régulièrement avec de nouveaux petits vases de violettes dont l’aura poétique est inégalée (This post is regularly updated with improvised vases of violets, whose poetic aura is unequaled)

Fleurs parfaites de la Saint-Valentin, 6 cm de charme…

Au bord du mur de la grange, il faut aller les chercher, elles se cachent du froid dans l’herbe. Et je n’arrête pas de le prendre en photo, il est graphique, joli, photogénique, il sent toujours aussi bon. J’ai lu que le parfum des violettes disparaissait aussitôt qu’on l’avait senti… On resterait sur son impression, son souvenir. Pas sur ces violettes d’hiver, il est entêtant. Il m’obsède et s’évanouit pas.

Perfect Valentine’s Day flowers, 6cm of charm…

One needs to look for them in front of the barn, they tuck in the grass. I do not remember having seen them bloom in this cold weather, it may be because I had not seen them. I cannot stop taking shots about it, so graphical, pretty, photogenic. I read that violets’ fragrance vanishes as soon as we smell it… One would remain hooked on its first impression, its memory. On these ones, it is amazingly strong, obsessive, it certainly does not vanish. 

.

Commentaires (Comments)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s