Février – les couleurs de l’hiver cèdent le pas à celles du printemps (February – when winter colours surrender softly to spring colours)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Plus encore que la rose, l’hortensia passe une idée de la douceur poétique du XVIIIème et ça donne aujourd’hui une vibration XVIIIème à la mode cottage

Blog art de vivre nouvelle aquitaineJ‘allais faire une couronne de ce bouquet d’hortensias séchés… Abandonnée l’idée de détruire ce bouquet, feuilleter un livre sur Watteau me le fait regarder sous une autre lumière. Sa palette de couleurs est si proche des teintes fondues des pétales de ce bouquet d’hortensias, du moins dans les pages photographiées du tableau, Les Plaisirs du Bal. Drôles de présences, sans ces deux bouquets, le salon semble inhabité. Le symbole d’amour immortel de cette fleur est de saison entre la Saint-Valentin et Mardi-Gras. C’était et c’est toujours l’ouverture des fêtes champêtres, de ces fêtes galantes où la subtilité des teintes et brillances de la vision de Watteau l’emporte sur les badinages dont est témoin le Gilles du tableau. Les couleurs de l’hiver croisent aujourd’hui celles du printemps lors d’une invitation à boire une coupe de Champagne…

More than roses, hortensias flowers pass on some 18th century poetic softness, they convey today an 18th century mood with a cottage twist

I was about to craft a wreath with this dried hydrangeas bouquet… Skimming through Blog esprit de charmepages of a book on Watteau, I gave up my project which would have destroyed these dried flowers. I see them under a different light. His palette was so close to the hues of dried hortensias petals, at least in the pages I took pictures of, mostly of the painting The Ball’s Pleasures. Without these two bouquets, the living-room looks empty. Symbol of immortal love, this flower is in season between Valentine’s Day and Shrove Tuesday. This used to be in his days and still is the opening of garden parties, of galant parties where the subtlety and brilliances of Watteau’s vision took over the badinages the Gilles character is the witness of. Let’s say that today winter colours meet spring colours around a glass of Champagne…

 

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

5 replies on “Un peu de poésie cottage à table entre deux saisons (A cottage poetic table arrangement between two seasons)

  1. Comme on se sent le bienvenu, si gentiment accueilli dans cette ambiance festive, si lumineuse, légère comme un pétillement de champagne, une douceur et une fantaisie qui annoncent les printemps de la vie, car ils sont toujours devant nous, dans la jeunesse du cœur !

      1. Merci infiniment pour votre si joli compliment, chère Colette, et bravo pour la si belle idée, car le partage est une douce joie ! Oui vive le printemps et sa grâce en chaque jour qui se lève !

Commentaires (Comments)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s